Bons Plans

la définition des rêves


Dictionnaire des rêves

Les «clefs des songes» sont issues de la tradition populaire. Maintes fois copiées et recopiées, elles se sont peu à peu édulcorées, et leur symbolique est parfois un peu approximative. Sur les pages de la «clé des songes» dont l'index vous est proposé ci-dessous, certaines entrées sont cliquables, et vous proposent une description plus précise du symbolisme et des associations d'idées possibles.

Le rêve : un miroir déformant...

Le langage du rêve est à base de symboles-archétypes, de symboles personnels conscients et inconscients, qui ne peuvent être compris, dans leur totalité, par le conscient du rêveur.

Un filtre mélangeur-transformateur-barrage-synthétiseur-analyseur a plusieurs fonctions; mais, avant de comprendre «à quoi il peut servir», il est impératif de savoir que ce combiné filtre-barrage... existe. Ignorer sa présence à l'arrivée des images du rêve au niveau de la conscience du rêveur, amènerait l'esprit à accepter «en bloc» tous les messages du rêve, ce qui serait dangereux pour l'équilibre. Chaque image ferait alors l'objet d'un décodage sans nuance par le rêveur, comme le proposent certaines «clés des songes».

Le premier rôle du filtre est de transformer le langage du rêve, soit les symboles, en images compréhensibles pour le conscient du rêveur.

Les images réalistes, a-morales, brutales... pourront être dédramatisées puisque la connaissance du filtre permettra de ne pas prendre les contenus du rêve à la lettre. De plus, les rêves ne seront pas «pris pour des réalités» ce qui peut être parfois décevant!

Par exemple, un rêve obscène ne sera pas considéré comme l'affirmation d'un esprit tourmenté par une sexualité malade et obsédée.

Traditions

Selon une tradition commune à l'Occident, à l'Inde et au Japon, un rêve présage le contraire de ce qu'il représente : par exemple, rêver de mariage n'est pas de bon augure mais rêver de mort ou d'enterrement est un présage bénéfique (selon un adage anglais : « Rêver de mort, bonnes nouvelles des vivants »).

Rêver qu'on est battu ou qu'on vous coupe le cou promet un changement prospère ; rêver qu'on est en colère est signe de bonheur et vice versa. Pleurer en songe porte chance. En vertu de ce principe général, les Bretons prétendent qu'il n'y a « rien de plus terrible qu'un rêve qui se réalise exactement. De là ce dicton: «Quand on rêve vrai, on meurt dans l'année».

Chez les Anglo-Saxons, oublier au réveil les rêves que l'on a faits est un signe de chance tandis que le songe fait trois fois de suite se réalisera. On dit aussi que le rêve fait dans la nuit du vendredi au samedi et raconté le lendemain, ou, aux États-Unis, dans la nuit du dimanche et raconté avant le petit déjeuner du lundi, se réalisera. Le songe effectué dans la nuit de Noël a aussi toutes les chances d'être prophétique.

Envoyez-nous votre rêve par mail, à l'adresse ci-dessous, et, nous vous l'interprétrons le plus rapidement possible.....

Tarif: 1er rêve gratuit, 2€ les suivants.






manu-licorne@hotmail.fr


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site